Transformation numérique et QVT sont-elles compatibles ?

28/05/2019

la transformation numérique est-elle compatible avec la qualité de vie au travail

La 16ème semaine de la QVT approchant à grands pas, nous avons souhaité réfléchir ensemble sur l’impact de la transformation numérique sur les organisations.

Les nouveaux outils numériques, boostés en intelligence artificielle, sont-ils de nouvelles opportunités de performance pour l’entreprise ? Le cas échéant, ces nouvelles pratiques ne seraient-elles pas sans risque pour la préservation de la qualité de vie au travail ? 

Nous ne surprendrons personne en affirmant que la transformation numérique a profondément bouleversé le monde de l’entreprise, tant dans son écosystème que dans son approche organisationnelle. Sujet à de nombreux débats, l’impact de la digitalisation sur les organisations continue d’opposer fervents défenseurs et éternels détracteurs.

Une digitalisation anxiogène

Si cette digitalisation croissante est source d’angoisse pour certains salariés, c’est parce qu’elle peut parfois être vécue comme intrusive ou « trop brutale ». En effet, l’intégration massive des nouvelles technologies dans le quotidien des entreprises n’est pas sans conséquences. Perte de repères, surcharge d’informations, sentiment d’être « dépassé » ou « pas à la hauteur », … Le progrès fait peur.

C’est à ce moment précis que l’entreprise doit faire preuve de clairvoyance et assumer son rôle de guide, de formateur. Ainsi, plutôt que d’effrayer les salariés et de les pousser vers la porte de sortie – leurs compétences étant explicitement ou implicitement remises en cause – ne serait-il pas plus adéquat de les accompagner dans cette ère de transformation ?

Une transformation à grande échelle 

Il en va également de la responsabilité de l’entreprise de considérer l’ensemble des potentialités offertes par ces nouvelles technologies. Plus explicitement … Si certaines sociétés peuvent être tentées d’inclure de nouveaux outils digitaux en vue d’intensifier le rythme de travail et la productivité (la robotisation en est un exemple criant), elles semblent parfois plus frileuses à l’adoption de nouvelles approches managériales, telles que le télé-travail, la « nomadisation » de l’espace de travail, les méthodes participatives et collaboratives, …

Considérer la digitalisation dans ses bénéfices purement « fonctionnels » sans prendre en compte les profonds changements managériaux qui l’accompagnent serait une grossière erreur. L’un ne va pas sans l’autre ; ce ne sont pas seulement nos outils de travail qui évoluent, mais bel et bien notre rapport au travail lui-même.

L’harmonie passe par l’humain ! 

Pour appréhender une transformation numérique positive, la modération est de mise. Il s’agit de trouver un équilibre, de réfréner les envies d’immédiateté et de vouloir « tout changer, tout de suite ». Une digitalisation réussie s’opère en préservant le capital HUMAIN de l’entreprise, c’est-à-dire en privilégiant une mutation progressive tout en accompagnant le salarié avec bienveillance dans l’apprentissage de nouvelles compétences.

La transformation numérique constitue un enjeu inéluctable dans la modernisation des organisations et les pratiques demandent donc à être reconsidérées. En suivant cette méthodologie, vous récolterez le fruit de vos efforts ! 💪

Car la réponse est OUI : la digitalisation détient un potentiel immense pour augmenter les performances de votre entreprise tout en renforçant la qualité de vie au travail ressentie par vos salariés. Les outils numériques peuvent être un excellent complément aux actions de terrain mises en place dans une démarche QVT. 

 

Vous voulez en savoir encore plus ? 😊

On vous explique comment et pourquoi dans notre prochain article
Zoom sur Viva Tech : quelle place pour la digitalisation au service de la QVT ?” 

 

Un article écrit par Chloé Lenoir